PLAN D'ACTION

Plan d’action

Mot de la direction

Le défi ‘qualité’ relève d’une telle importance qu’il était essentiel de prendre le temps et la hauteur nécessaires pour comparer les grands axes contenus dans mon document de candidature à la réalité du terrain appréhendée pleinement après ma désignation. 

La densité de la rentrée académique de septembre conjuguée aux jurys de seconde session et aux épreuves d’admission ont révélé d’emblée une partie des enjeux.  C’est donc un subtil équilibre entre réflexion ‘qualité’ et opérationnel à affronter sans tarder face aux nombreuses demandes urgentes liées à la période de rentrée.  

Au-delà de cette période fébrile, il a fallu intégrer rapidement des données institutionnelles, organiser la prise de connaissances des acteurs de terrain et évaluer les ressources disponibles dans l’environnement pédagogique de notre domaine artistique en pleine mutation.

Comment mener de front la réflexion et les actions qui ne peuvent attendre ?  Baliser les grandes lignes dans un premier temps, lignes qui seront aménagées en permanence par un travail en profondeur ensuite ; susciter des groupes de réflexions par thèmes pour faire adhérer la communauté IAD aux orientations définies …  la clef de réussite se trouvait dans le travail concerté avec tous les acteurs de terrain …  Ce travail de fond mené par la commission qualité rejoint en bien des points les préoccupations exposées dans le projet pédagogique et artistique que j’ai mûri pour diriger l’IAD.

Je me réjouis d’être soutenu par les équipes qui ont identifié l’importance et le degré d’urgence du plan d’action publié.  Cette réflexion est stimulante et complémentaire à ma capacité de mener un projet qui n’a du sens que lorsqu’il est bien réfléchi par un groupe enthousiaste.

Etienne BAFFREY

Directeur

 

Le plan d’action a donc été établi depuis la rentrée 2017. L’obligation de le rédiger et de le publier pour ce 19 février 2018 a constitué à la fois une opportunité et un défi. Une opportunité, car son élaboration vient dans la foulée d’une période d’analyse interne et externe qui permet de faire le point sur le fonctionnement de l’IAD et sur son positionnement dans le paysage pédagogique et culturel régional, national, voire international. Cet état des lieux permet donc à la nouvelle direction de poser des choix pour imprimer à sa mission une dynamique renouvelée et pertinente profitant des énergies que tout changement important peut libérer. Mais cette rédaction dans le délai imparti constitue en même temps un défi, car le calendrier imposé par l’AEQES pour cette publication (calendrier qui a été légèrement prolongé au vu des circonstances) est très court pour permettre à une nouvelle direction de mesurer pleinement tous les enjeux et ressources disponibles. La nécessité pour celle-ci de s’appuyer sur l’expérience et l’expertise des membres du personnel en place de plus longue haleine est donc apparue comme une évidence. Ainsi, ce plan d’action est le résultat d’un réel travail d’équipe rassemblant les membres du corps de direction, le personnel au cadre et enseignant, ainsi que les étudiants.

Il ne s’agit pas aujourd’hui de faire de ce plan d’action un but ultime à atteindre au travers d’un parcours au terme duquel on pourra poser définitivement sa valise, mais l’intention est d’en faire un outil évolutif, malléable au niveau de ses actions, de ses priorisations et de ses délais en fonction de l’évaluation des actions menées, de la réalité du terrain, des ressources disponibles et de l’évolution du paysage au sein duquel l’IAD s’inscrit. Il constitue donc une boussole devant aider à maintenir le cap, tout en permettant de moduler le parcours en fonction des paysages traversés.

Méthodologie

La méthodologie mise en place pour l’élaboration du plan d’action a été la suivante :

Les sources sous-tendant sa rédaction ont été :

  • Un audit interne (SWOT) à l’initiative du CA en 2015-2016
  • Le dossier d’auto-évaluation rédigé pour l’AEQES en juin 2016, lui-même élaboré à partir du travail sur la qualité mis en œuvre dans l’établissement depuis 2009
  • Le rapport des experts venus visiter l’établissement en février en 2017
  • L’analyse transversale du cluster Théâtre, Audiovisuel et Cirque transmise par les experts de l’AEQES en octobre 2017

Les auteurs de ce plan sont les membres de la commission qualité représentant l’ensemble des acteurs de l’établissement. Le plan d’action a été soumis au CGP qui a priorisé et défini l’urgence des actions à mener pour tous les points touchant à la pédagogie. La direction a ensuite validé l’ensemble du plan d’action.

Le processus de rédaction a été participatif. Chaque axe a été discuté en commission qualité ou au sein d’une commission spécifique (comme pour l’axe 6 : communication externe) afin de dégager les actions pertinentes à mener. Ce travail a abouti à la définition de multiples actions d’ampleurs variées dont un nombre certain n’ont pas attendu la finalisation du plan d’action pour être mises en œuvre au vu de leur pertinence. Par ailleurs, certaines actions développées par des initiatives externes à la commission qualité ont également été intégrées au plan d’action, elles sont le témoin du dynamisme interne de l’établissement en perpétuelle recherche d’améliorations indispensables à son bon fonctionnement.

Lecture du tableau :

  • La première colonne reprend le numéro de l’axe de travail. Les axes ont été déterminés à l’origine en fonction du guide d’accompagnement de l’AEQES, mais ils ont ensuite été réorganisés selon des modalités propres à l’établissement
  • La deuxième colonne comprend la définition de l’action à mener
  • La troisième colonne précise les personnes concernées par l’action, à savoir celles que l’action impactera de façon prioritaire
  • La quatrième colonne rassemble les activités déjà réalisées au 1 février 2018 et entrant dans le cadre de l’action correspondante
  • Les cinquième et sixième colonnes définissent sur une échelle de 1 à 3 l’importance et l’urgence de l’action (1 = le plus important ou le plus urgent). Cette évaluation est le résultat d’une priorisation effectuée par les membres du CGP. Certaines actions ne comprennent pas de priorisation soit parce qu’elles sont déjà mises en œuvre, soit parce que la décision de leur mise en œuvre n’est pas du ressort du CGP.
  • En septième colonne viennent les résultats attendus. Ceux-ci permettront d’orienter, à mesure de leur développement, les actions menées, mais aussi de mesurer leur pertinence. Ils sont susceptibles d’évoluer, car loin de vouloir constituer un tableau figé ce plan d’action se doit d’être un outil de travail en perpétuelle évolution en fonction des réalités propres à l’organisation interne de l’établissement, mais aussi en fonction de la transformation du paysage régional, national et international au sein duquel l’IAD s’insère.
  • La couleur de fond présente en arrière-plan des actions indique leur degré de mise en œuvre :
  • Blanc : à développer
  • Rouge : en cours
  • Vert : fait
  • En bas de tableau a été rassemblé un ensemble d’idées dont la mise en œuvre est reportée afin de ne pas épuiser les ressources d’énergie disponibles chez des acteurs de l’établissement souvent déjà largement sollicités.

L’état d’avancement des actions sera mis à jour une fois par an conséquemment au bilan annuel de la coordination qualité. 

 

Le plan d'action détaillé