Le théâtre

Réservations pour les exercices publics ici


L'INTERPRETATION DRAMATIQUE EST UNE FORMATION DE TYPE LONG QUI SE DÉCLINE EN DEUX CYCLES.

Premier cycle : le Baccalauréat de transition.

Ce cycle compte 180 crédits et se déroule en trois ans minimum, soit trois blocs de 60 crédits. Il est entériné par un diplôme de Baccalauréat en Interprétation dramatique.

Au cours de ces trois années, l'étudiant reçoit une formation axée sur les techniques vocales et corporelles, axée sur les techniques de jeu et étayée par des cours généraux qui forgeront sa conscience artistique. 

La première année du Baccalauréat est une année probatoire au cours de laquelle l'étudiant acquiert les bases théoriques, techniques et artistiques indispensables à la pousuite de son cursus. C'est l'année de la découverte du jeu à travers soi. 

  • "Je m'approprie la chose à jouer ou le personnage et je suis capable de m'utiliser tel que je suis, d'exister de manière évidente, d'être là sur un plateau de théâtre en pleine conscience du groupe". 
  • “Je découvre mes outils corporels et vocaux”.

Les travaux artistiques qui représentent 50 crédits, sont répartis en deux unités d'enseignement :

  • Les formations vocales et corporelles (21 crédits)
  • Les formations en interprétation (29 crédits)

La réussite de ces travaux artistiques est obligatoire pour la poursuite des études.

Le second bloc de 60 crédits apporte le perfectionnement technique et ambitionne la découverte des styles.

C'est l'année de "l'aller vers", de la découverte des styles, de comment les jouer, de manière naturaliste et psychologique ou non, en étant proche de soi ou en s'éloignant de ce qu'on est. En ce, y compris, la versification pour le texte et la composition de personnages pour le jeu.

  • “je consolide mon bagage corporel et vocal, et je prends conscience de la manière de l’utiliser dans l’interprétation”
  • "Je prends conscience de l’articulation de l’exercice dans son ensemble, au niveau de son écriture (que raconte l'auteur ou les auteurs et comment le raconte-t-il) que de son écriture scénique (comment a-t-on transposé cela sur scène)."

Le troisième bloc de 60 crédits  aborde les questions liées à la dramaturgie et le jeu Cinéma à travers des collaborations avec l'ensemble des options de l'IAD dans le cadre de projets communs de tournages.

C'est l'année du sens et de la dramaturgie:

  • "que raconte l'auteur à travers son oeuvre, ou que raconte le montage qu'on en a fait? "
  • "que veut-on faire passer, pourquoi le veut-on et comment articuler cela sur un plateau?"

S'ajoute à ces questionnements le perfectionnement technique:

  • "l’acteur est capable de repérer et d'utiliser ses outils corporels et vocaux travaillés depuis le début de sa formation, seul ou avec l’aide des professeurs”

Second cycle : le Master.

Première année de Master ( ou Master en un an) : ce cycle est marqué du sceau de l'autonomie dans le travail au service d'un professeur ou d'un metteur en scène.

  • "je comprends la demande, est suis capable de l'appliquer et d'utiliser mes outils"
  • “Je suis capable d’utiliser mon bagage corporel et vocal en toute autonomie”.
  • "Je prends conscience de "comment sera perçu le travail que nous montrons au public, non seulement au niveau de la fable mais aussi au niveau souterrain (niveau politique et éthique) "

Deuxième année de Master : ce cycle se caractérise par l'autonomie dans le cadre d'un travail dont l'étudiant est maître d'oeuvre.

  • “je suis capable de mener un projet jusqu’au bout, conception ou écriture , production, fond et forme, rédaction et réalisation”
  • “je suis capable de diriger d’autres comédiens et de leur dire quels outils corporels et vocaux utiliser ”

EXERCICES PUBLICS DE L'OPTION INTERPRETATION DRAMATIQUE

Cliquez pour agrandir
  • DystormiA
  • https://docs.google.com/a/iad-arts.be/forms/d/1b55Th1vImzfGsdF-L0UIpX8og75pkIdL_02FUYdLR_c/viewform
  • Guerre(s)
  • Les Sacrifiées